Les rizières birmanes autour de Kyaing Tong

Les rizières birmanes forment un patchwork magnifique avec toutes les nuances de vert.

Le jeune riz est déplanté, mis en bottes, puis replanté plus espacé après environ 5 semaines. C’est un travail fatiguant, les pieds dans l’eau, et plié en deux, souvent exécuté par les femmes.

En plaine deux récoltes sont faites par année, tandis que sur les terrasses, il n’y a pas assez d’eau. Du coup, c’est les boeufs qui en profitent dans la seconde partie de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.