Ce qui reste hors cadre dans un voyage

Plusieurs d’entre vous ont admiré les photos que j’ai soigneusement sélectionnées, alors je voulais également vous montrer ce qui était hors cadre.

Les cotés des routes sont sales, pleins de trous et de divers matériaux abandonnés. Bien que nettoyées régulièrement, les rues des villes redeviennent très vite sales, car il n’y a presque pas de poubelles et les locaux jettent tout par terre. Heureusement les vaches « nettoient » régulièrement tout ce qui se mange.

Un jour j’étais à un magnifique point de vue dans les montagnes et j’ai mangé de l’ananas servi sur un bout de plastique. A la fin je demande à la vendeuse où mettre le plastique et elle me fait signe de le jeter dans le talus. Je n’ai pas pu… et le lui ai rendu (il a certainement fini au même endroit dès que j’avais le dos tourné – snif)

Ce matin une voiture s’est arrêtée sur un pont et le conducteur est descendu pour jeter deux sacs plastiques pleins dans la rivière en dessous. Pourquoi dans la rivière ?

Souvent les déchets sont brûlés et cela engendre une puanteur monstre et une fumée à vous faire pleurer.

Petite lueur d’espoir, j’ai assisté à un défilé d’écoliers afin de promouvoir le tri des déchets. J’espère que cette nouvelle génération réussira ce virage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.